La ligne Salins – Andelot – Entreportes

Gare de Levier

Au début de l'exploitation, manœuvre d'un train en gare, alors terminus. Le trafic de bois a déjà pris de l'importance (coll. Boissier).

Avant 1914, un convoi MV est prêt à partir pour Andelot (coll. Boissier).

Le 30 juin 1951, vue des installations marchandises. Le trafic de bois est omniprésent (cliché Fontaine).

En 1953, la famille Lornet pose devant l'autorail De Dion-Bouton AM 76, qui assure des navettes avec Villers-sous-Chalamont. On peut remarquer à l'arrière de la toiture la cheminée du poèle (cliché Boilloz, coll. Musée du Tacot).

Toujours en 1953, le personnel et la famille Lornet posent sur le locotracteur n° 103. Ce dernier est prêt à assurer une des dernières circulations marchandises (cliché Boilloz, coll. Musée du Tacot).

© Élie MANDRILLON 2016 – 2018