Le réseau des C.F.V. du Jura

La gare de Foncine-le-Bas [PK 40 474,90] (3)

En septembre 1948, un amateur ferroviaire passe par le Jura, et emprunte le réseau électrique de Champagnole, seul demeuré en exploitation depuis 1938 (cliché J. Chapuis, coll. FACS).

Environ un an plus tard, en juillet 1949, un autre amateur ferroviaire imortalise la traction électrique, durant les derniers mois de son service actif. Deux automotrices sont en gare, dont une en provenance de Champagnole, mais les voyageurs sont absents (cliché C. Schnabel, coll. Mandrillon).

Le même jour, les enfants du pays regardent l'antique autorail De Dion Bouton, loué au département du Doubs, qui assure la navette avec Foncine-le-Haut (cliché C. Schnabel, coll. Mandrillon).

Derniers jours d'exploitation de la ligne venant de Champagnole. Le 25 mars 1950, l'autorail est prêt à revenir seul sur Champagnole, alors que l'automotrice électrique va assurer un train marchandises (cliché P. Laurent).

À la fin des années 1950, le bâtiment de la gare existe encore dans un état proche de celui d'origine (cliché C. Schnabel, coll. Dupuis).

© Elie Mandrillon 2005 – 2015