Le réseau des C.F.V. du Jura

Le dépôt de Champagnole [PK 0]

Vue aérienne du dépôt et de son faisceau de voies, prise le 8 mai 1947. La voie de débord regroupe de nombreuses voitures à deux essieux, en provenance de Lons-le-Saunier (coll. Institut Géographique National, mission CDP cliché n°11).

Vue rare du dépôt sous la neige. Nous sommes en février 1938 (coll. Gacon).

Vue rapprochée de l'entrée des remises en béton abritant les automotrices. Au premier-plan, une grue à eau, vestige de l'époque des travaux de construction, où la traction vapeur fut utilisée. La bicyclette est de rigueur pour les ouvriers (cliché C. Schnabel, coll. Mandrillon).

Durant les dernières années d'exploitation, les ouvriers s'amusent devant les remises, à l'intérieur desquelles on aperçoit des cars (coll. Gacon).

Vue du faisceau de voies du dépôt, le 25 mars 1950. Sur la gauche, on aperçoit le logement du chef de dépôt, ainsi que le réservoir à eau en béton armé (cliché P. Laurent).

En septembre 1948, vue de l'entrée du faisceau de voies du dépôt, avec à droite le transbordement (cliché J. Chapuis, coll. FACS).

A la sortie du faisceau de voies du dépôt, ce qui semble être le dernier jour d'exploitation, le 31 mars 1950. L'automotrice a été décorée de branches d'épicéa (coll. Gacon).

© Elie Mandrillon 2005 – 2015