Le réseau des C.F.V. du Jura

La gare de Foncine-le-Bas [PK 40 474,90] (2)

L'achèvement du réseau de Champagnole passa par la décision de l'électrifier. On voit ici les équipes chargées de la pose de la ligne aérienne, durant l'hiver 1926-27 (repro. Landré).

Après l'achèvement de la ligne de Champagnole, cette vue montre la gare, derrière l'hôtel de la Truite, à la fin des années 1920 (cliché Jouffroy, coll. Mandrillon).

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre vue de la gare, cette fois-ci avec une automotrice électrique en provenance de Champagnole, en 1927. Dans les gares, un simple fil aérien était présent, alors que dans les parties en pleine voie la caténaire avait été choisie.

On voit ici parfaitement la transition entre les deux systèmes, sur la courte portion servant aux manoeuvres, en direction de Clairvaux.

En arrière-plan, on peut remarquer que le toit de la halle marchandises a été racourci, afin de dégager le gabarit de la traction électrique (cliché Jouffroy, coll. Landré).

Durant les années 1930, malgré la modernité de la traction électrique, la gare est reléguée au second-plan, derrière l'automobile (coll. Mandrillon).

© Elie Mandrillon 2005 – 2015