Le réseau des C.F.V. du Jura

La gare de Moirans-en-Montagne (4) [PK 44 135,63 ; Alt. 623m]

Vue aérienne rare de la ville de Moirans après la libération, probablement en 1945-1946. L'incendie d'une partie des maisons est bien visibles. La gare a même subi un mini-bombardement, dont la raison n'est pas connue. Au moment de l'arrivée des troupes alliées dans le département à la fin de l'été 1944, le tram ne dépassait plus Clairvaux, en raison des combats en cours dans la région de Saint-Claude (coll. Mandrillon).

Cliché de gauche : Le chef de gare est à gauche, la personne de droite n'étant pas identifiée. Le cliché date d'après la première guerre mondiale, et la tenue vestimentaire imposée par la Compagnie des C.F.V. semble se limiter au port de la casquette (repro. Jacquier).

Cliché de droite : Gros-plan sur le BV de la gare, devant lequel s'entassent divers sacs de marchandises. Moirans est la seule localité desservie à bénéficier d'un bâtiment offrant une certaine recherche architecturale, ainsi qu'une marquise de quai. La commune a apporté son concours financier dans cette opération (cliché Chapuis, coll. Mandrillon).

Vers la fin des années 1950, seul le BV des C.F.V. rappelle encore l'existence du tram (coll. Mandrillon).

 

 

 

 

Vue tardive, pour une fois en couleurs, du BV de Moirans. Le cliché a dû être pris peu de temps avant sa démolition, au vu de l'état de dégradation de la peinture (coll. Mandrillon).

 

© Elie Mandrillon 2005-2011