La ligne Besançon – Amathay – Pontarlier

Gare d'Entreportes

Au cours des années 1930, usage de la pelle pour déneiger, au passage d'un De Dion-Bouton (cliché Gigandet, coll. Rochaix).

Vers 1950, monsieur le curé s'apprête à prendre le De Dion-Bouton pour Besançon (cliché Boilloz, coll. Musée du Tacot).

Le 30 juin 1951, arrivée du De Dion-Bouton en provenance d'Andelot. Comme dans le Jura avec la gare de La Bifurcation, Entreportes ne dessert rien, et n'existe que pour les besoins de l'exploitation (cliché Fontaine).

En 1952–1953, passage d'un convoi marchandises, qui transite entre Levier et Bians-Sombacour (cliché Lornet, coll. Musée du Tacot).

© Élie MANDRILLON 2016 – 2018